Présentation du territoire

Le territoire Cœur du Var qui s’étend sur environ 45 000 ha, est délimité au sud par le Massif des Maures et au nord par le fleuve côtier l’Argens. Avec 6 840 ha de surfaces agricoles et 27 760 ha d’espaces forestiers, il présente un caractère rural indéniable. En effet, les 11 communes qui le compose ne représentent que 3 % de la population du département malgré une importante augmentation de la population.

L’originalité du territoire Cœur du Var tient dans la spécificité de ses espaces naturels que l’on peut clairement identifier en trois unités paysagères caractéristiques liées à la nature géologique des sols : le Massif cristallin des Maures au sud, le sillon permien et la plaine des Maures au centre et les collines calcaires au nord ouest.

Cette variété géologique est à l’origine de paysages remarquables, d’espace de grandes diversité et de richesses exceptionnelles (forêts, plaine, rivières, plans d’eau).

 

Au niveau agricole, la viticulture est omniprésente sur l’ensemble du territoire (90 % des terres agricoles sont en vignes). De grandes zones viticoles d’un seul tenant sont localisés dans le sillon permien et la plaine des Maures ; des terres viticoles beaucoup plus morcelées sont présentes dans les collines calcaires.

Quelques horticulteurs, producteurs de roses, maintiennent une activité à Carnoules, Pignans et au Cannet des Maures. Seules les collines calcaires présentent une agriculture diversifiée avec quelques oliveraies.

Il y a quelques dizaines d’années, le cheval était considéré comme un outil de travail pour les agriculteurs, notamment pour le labour de la vigne et les vendanges. Il n’est pas rare aujourd’hui encore de voir sur les communes de Flassans ou du Cannet, des chevaux au sein de domaines viticoles.